Votez pour l’application que vous voudriez voir dans Ubuntu !

•15 janvier 2010 • Un commentaire

Et ben tout est dans le titre !

Les créateurs d’ubuntu font un petit sondage pour voir quelles applis les utilisateurs voudraient désespérement voir portées ou tout simplement intégrées directement sur Ubuntu.

C’est ici que ça se passe :

http://www.surveymonkey.com/s/GFVQP62

Pour faire des commentaires :

http://ubuntuforums.org/showthread.php?t=1381221

Publicités

Je peux enfin utiliser Google Chrome !

•8 janvier 2010 • 5 commentaires

J’avais délaissé chrome depuis un moment, considérant qu’il n’offrait pas les mêmes atouts que firefox au niveau extensions, et surtout le manque de support RSS en tant que favoris dynamiques.

Sous firefox mes extensions indispensables sont :

  • Xmarks
  • StumbleUpon
  • Download them all

Et bien maintenant deux de ces extensions sur trois sont supportées sur chrome, je peux enfin délaisser le mammouth firefox (qui je reconnais m’a rendu de fiers services !)

De plus l’ajout de l’extension Dynamic Bookmark rend le RSS enfin accessible comme sous firefox !

Oh Joie et allégresse !

Bah comme d’hab, et parce que je suis plein de bonté et généreux de nature, je vais détailler l’installation de chrome beta (chromium) sous ubuntu et les installations des extensions listées ci dessus (sauf download them all qui n’est pour l’instant pas supporté, snif…).

Installation

On va pas se prendre la tête, on va aller directement ici pour le télécharger et l’installer.

Installation des extensions

  • Support RSS : Dynamic bookmarks

Se rendre sur cette page et cliquer sur install, laissez vous guider..

Pour ajouter un favoris dynamique, il faut se rendre sur une page ou il y a un lien rss, comme sur mon blog ici par exemple :

https://binuxlubuntu.wordpress.com/feed/

copier le lien ci dessus, puis rendez vous sur la page des options de l’extension Dynamic Bookmark:

Cliquez sur Barre de Favoris pour lui indiquer ou mettre le favori dynamique, donnez un titre, coller le lien, et renseigner combien de « feeds » vous voulez voir, Enfin, cliquez sur le + tout à droite.. attendez 10 secondes et votre favori dynamique apparaitra !

w00t !

  • Ses favoris partout, tout le temps synchronisés : Xmarks

Xmarks c’est alléluia, l’extension qui tue, le paroxysme de l’utilité : cela permet de synchroniser ses favoris sur différents ordinateurs, pratique ! un ordi au boulot, un à la maison, le portable = les même favoris tout le temps. J’en pleure tellement c’est beau.

Rendez vous sur cette page pour l’installer. Créez un compte ou loguez vous si vous êtes déjà inscrit. Rien d’autre à faire..

  • Surfez social : StumbleUpon

Ça c’est une drogue, cette extension permet de surfer sur des pages au hasard d’après les critères d’intérêt que l’on a renseigné au préalable (s’inscrire). No comprendo ? Alors, admettons que dans mes centres d’intérêt j’ai mis l’ostréiculture, quand je cliquerais sur le bouton « Stumble! » dispo dans la barre du navigateur, il m’enverra sur une page que d’autres personnes fans d’ostréiculture ont apprécié. Cela permet de découvrir un tas de choses sur sa propre passion, c’est épuisant le nombre de choses que l’on découvre, desfois on se rend plus compte qu’il est 3 heures du mat’ et que l’on a sommeil.

Rendez vous sur cette page pour l’installer.

Vous obtiendrez une barre en plus sur votre Chrome, loguez vous ou créez un compte.

Une fois fait,  et renseignez vos centres d’intérêts, mais vous n’êtes pas obligé de choisir ostréiculture ! ;o)

Voilà… Je vais bientôt abandonner firefox pour chrome, au vu de la différence de rapidité de chargement des pages et la légèreté de l’application (bouffe moins de ram). Il ne manque plus que Download Them all pour parfaire ce navigateur, j’attends avec impatience !…

Partage Samba automatique au démarrage

•26 novembre 2009 • 2 commentaires

Et ben, pour celui là je me suis pris la tête ! C’est le moins qu’on puisse dire.. après le renvoi d’un disque dur moisi chez seagate le mois dernier, j’en ai reçu un nouveau-tout-neuf-tout-bô et gratuit (vive la garantie), et je me suis empressé de réinstaller ubuntu 9.10. Comme d’habitude je n’avais pas noté la procédure pour me connecter à mon serveur de fichier (un petit acer Revo très performant).. Du coup je profite de mon blog, qui, vous l’aurez remarqué, sert de bloc notes à mes défaillances mnemoniques.

Et oui la vieillesse ne facilite pas les choses…

Preums

Bref, pour se connecter automatiquement à un partage samba entre deux machines linux on a besoin d’installer les trucs qui faut :

sudo apt-get install smbfs samba

à coller dans le terminal bien sûr…

Et ceci sur les deux machines :

  • La machine cliente (sur laquelle le montage automatique va s’opérer) que l’on va magiquement dénommer C
  • Et la machine serveuse (car  je préfère les serveuses..) que l’on dénommera habilement S

Deuz

Ensuite, on partage un dossier sur le serveur via la commande exécuter (Alt+F2 vu ici) puis shares-admin,on dévérouille pour pouvoir ajouter un partage, on choisi le dossier que l’on veut partager. Par exemple sur S on partagera /media/GrosDD qui est plein de films de vacances à la Baule. On repère bien l’adresse IP de S, ça va nous servir (ifconfig dans le terminal).

Troiz

Sur C, on crée un dossier où notre partage va se monter :

sudo mkdir /media/serveur

j’ai mis « serveur » mais on peut aussi l’appeler toto ou tartampion si on est un ouf malade.

Quarto

On reste sur  C, ou l’on a installé tout ce qu’il faut (voir 1/), on va éditer le fichier fstab qui contient les montages des médias au démarrage (pour résumer)

à coller dans le terminal :

sudo gedit /etc/fstab

Tout en bas du fichier fstab on rajoute ces lignes :

#Montage-magique-du-partage-réseau-de-la-mort-qui-tue trouvé sur binuxlubuntu.wordpress.com
//192.168.X.X/GrosDD  /media/serveur cifs rw,username=toto,password=titi,uid=1000,gid=1000  0  0

Bien sûr, vous n’êtes pas obligé d’être aussi prolixe que moi au niveau du commentaire # ;o)

Découpons cette fameuse ligne :

//ADRESSE IP DU SERVEUR/PARTAGE SUR S (ici c’est GrosDD)  /media/DOSSIER CRÉÉ SUR C

ne pas oublier l’espace entre l »ip/partage et /media

cifs (protocole) rw (read and write) username=nom root de l’utilisateur de C et password de C (et non pas celui du serveur)

Ne mettez aucun espace après les virgules après rw et jusqu’à la fin !

uid=1000, gid=1000 (UserID et GroupID) :

correspondent aux chiffres de l’utilisateur principal de la machine C, si vous avez un seul utilisateur généralement c’est 1000 sinon il faudra chercher le chiffre en faisant cat /etc/group et cat /etc/passwd pour trouver les chiffres correspondant à votre utilisateur.

ensuite 0 et 0 sont les valeurs dump et pass utilisées pour les sauvegardes (dump) et l’ordre de vérification au démarrage.

pour monter des systemes windows (donc samba) on laisse 0 et 0.

Cinquo

Pour tester tout cela, vous allez me dire, il faut redémarrer… Ah!ah!ah!  Quelle exquise erreur..(moi aussi au début je croyais).

En fait il suffit de taper dans le terminal :

sudo mount -a

ce qui va obliger ubuntu à relire le fstab, et vous pourrez donc voir les erreurs que vous avez (causées principalement par les erreurs de virgules ou des espaces en trop)..

Une magnifique icone dénommé « serveur » est apparu sur votre bureau ou dans votre gestionnaire de fichier.. c’est extraordinaire !!

Sexo

Si vous voulez pousser le bouchon un peu plus loin, ou si vous êtes un paranoïde de la sécurité, ou encore monomaniaque, vous pourriez me dire : le mot de passe est écrit en gros dans le fichier fstab, il suffit d’aller le lire… Et vous aurez raison..

dans ce cas, je vous laisse libre de consulter les infos sur .smbcredentials sur cette page.

woot !

à bientôt les amis !

Les raccourcis clavier dans Ubuntu

•22 octobre 2009 • 9 commentaires

486311141_fd9d48c8bc_o

Aujourd’hui je me suis dit qu’il fallait me faire un petit pense bête des différents raccourcis d’Ubuntu parce qu’à chaque fois je ne m’en rappelle pas. Si ça me sert à moi, cela vous servira également….

N’hésitez pas à me faire part de raccourcis-de-la-mort-ki-tu dans vos commentaires, je les rajouterais à la liste (sachant qu’elle n’est pas exhaustive, loin de là). Voilou !

Raccourcis Généraux

Ctrl + A = Tout sélectionner (truc de dingue)
Ctrl + C = Copier (trop ouf)
Ctrl + V = Coller (en en plus ça colle !)
Ctrl + N = Nouveau Document
Ctrl + O = Ouvre un Document
Ctrl + S = Sauve un Document
Ctrl + P = Imprime un Document
Ctrl + W = Ferme le document
Ctrl + Q = Quitte l’application

Raccourcis Gnome

Ctrl + Alt + F1 = Premier terminal
Ctrl + Alt + F2(F3)(F4)(F5)(F6) = Et les différents Terminaux
Ctrl + Alt + F7 = Revenir à sa session X
Ctrl + Alt + Backspace = Redémarre GNOME
Alt + Tab = Passer d’une appli à une autre

Lire la suite ‘Les raccourcis clavier dans Ubuntu’

RTFM : Une image pour tous les geeks

•16 octobre 2009 • 3 commentaires

Mao_RTFM

Quelqu’un vous a t-il dit un jour « RTFM ! » Ou alors l’avez vous brievement vu sur un T-Shirt ?

Cette expression complètement geek est apparu avec l’essor de l’informatique et de l’assistance utilisateur.

Créée par des administrateurs et techniciens informatiques excédés par les demandes incessantes d’utilisateurs pas doués, cette expression, devenue une devise pour certains, veut dire : « Read The Fucking Manual » en gros : « Lis le putain de manuel » (sous-entendu : lire la documentation avant de poser des questions de base).

Mais l’on peut rencontrer plusieurs significations différentes plus ou moins polies. Voici la liste de celles que j’ai trouvé :

Read the Fine Manual
Realtime Traffic Flow Measurement (Internet RFCs 2720-2724)
Read The Friendly Manual (polite form)
Read The Freaking Manual (polite form)
Read The Flaming Manual
Read The Fantastic Manual
Read The Flipping Manual
Read The Fscking Manual (Fsck is a Unix filesystem checker)
Read The Forgotten Manual
Read The Fine Material
Repeat the First Message
Read the Famous Manual (polite form)
Read the Factory Manual
Read This For More
Read The Furnished Manual
Read the Field Manual
Read The FAQ ‘n Manual
Read the Fortran manual
Right This Freaking Minute (polite form)
Reboot the Freaking Machine (polite form)

Je préfère quand même la première signification ;o)

Reprenant Mao et ses petits livres rouges, des images circulent sur internet, moults et moults sites de vente de tshirts reprennent ces différents logos.

Voici les images que j’ai trouvé :

Mao_RTFM_vectorize_by_cmenghiLa version vectorisée ce celle-ci peut être trouvée chez deviant art ici

rtfm1Version vectorisée par mes soins ici

Encore plus fun ! :

jesusrtfmVersion vectorisée par mes soins ici

En réponse à RTFM on pourra dire : « I would RTFM if there was a FM that i could FR ! »

Je vous laisse méditer…. ;o)

Les paramètres de la mule qui vont bien

•14 octobre 2009 • Un commentaire

mule

Il est vrai que le P2P meurt, remplacé peu à peu par le streaming audio ou vidéo, mais moi, le streaming j’aime pas ça y’a plein de pixel sur les vidéos. Toujours est il que la mule reste encore le meilleur moyen de trouver des vieux films (de vacances) encore dispo, car il y a un grand délai de rétention. On pourrait faire un graph pour illustrer le propos :

retention

Attention, dans ce graph je ne fais qu’une moyenne d’après mon expérience sur les différents reseaux P2P et je ne connais pas tout !

Bref, vous le voyez la mule reste de loin le meilleur endroit pour chercher des vieux films de vacances.

Grâce à notre superbissime gouvernement qui a tout compris à internet, nous allons devoir faire attention en téléchargeant avec la mule nos films de vacances à Ploudalmézeau.

Voilà pourquoi je voulais vous faire part de ma config d’Amule que j’ai tout simplement pompé sur le site Razorback.

Il devient urgent de contrôler votre liste de serveurs et de prendre quelques précautions élémentaires de sécurité, car de plus en plus de faux serveurs eDonkey apparaissent sur le réseau.

Voici plusieurs mois que nous attirons l’attention des utilisateurs sur les risques liés au fait d’avoir de faux serveurs eDonkey dans sa liste. Prenez conscience que vous envoyez à ces serveurs la liste de vos fichiers partagés !! que peut-être derrière ces serveurs se cachent des sociétés peu scrupuleuses qui revendront ces données à la MPAA par exemple.

Nous détaillons ci-dessous la procédure à suivre pour limiter les risques :

1. Vérifier les paramètres de mises à jour de votre liste de serveurs :

– onglet préférences

– menu serveurs

– décochez l’option « mise à jour liste de serveurs par connexion serveur »

– décochez l’option « mise à jour liste de serveurs par connexion client »

– cochez l’optioin « Mise à jour auto liste de serveurs au démarrage »

– cliquez sur éditer et ajoutez dans le fichier adresses.dat qui s’ouvre l’adresse suivante « http://www.gruk.org/server.met.gz », puis sauvez et fermez le fichier

– restez dans les préférences, c’est pas fini 😉

2. Améliorer la sécurité de votre Mule

– cliquez sur sécurité

– cochez la case « Filtres serveurs … »

– dans la case « Mise à jour à partir d’URL », ajoutez le llen suivant :

http://emulepawcio.sourceforge.net/nieuwe_site/Ipfilter_fakes/ipfilter.dat

– puis cliquez sur LOAD

– ensuite fermez l’onglet Préférences en cliquant sur OK

3. Supprimer tous les serveurs de votre liste de serveurs

Onglets serveurs, sélectionnez tous les serveurs et effacez les.

4. Redémarrer votre eMule

Fermez vote mule et redémarrez là ;-).

Maintenant votre liste de serveurs sera épurée des faux serveurs et votre eMule ne communiquera plus avec des clients considérés comme dangereux (ipfilter.dat).

Nous vous recommandons de n’utiliser qu’une seule liste de serveurs, celle-ci :

http://www.gruk.org/list.php

Attention ces mesures de protection ne sont pas totalement infaillibles mais diminueront considérablement les risques.

Bon, après tout ça, vous allez avoir une liste de serveurs complètement rikikis, mais ça marche quand même..

Bon partage de film de vacance !

Il devient urgent de contrôler votre liste de serveurs et de prendre quelques précautions élémentaires de sécurité, car de plus en plus de faux serveurs eDonkey apparaissent sur le réseau.
Voici plusieurs mois que nous attirons l’attention des utilisateurs sur les risques liés au fait d’avoir de faux serveurs eDonkey dans sa liste. Prenez conscience que vous envoyez à ces serveurs la liste de vos fichiers partagés !! que peut-être derrière ces serveurs se cachent des sociétés peu scrupuleuses qui revendront ces données à la MPAA par exemple.
Nous détaillons ci-dessous la procédure à suivre pour limiter les risques :
1. Vérifier les paramètres de mises à jour de votre liste de serveurs :
– onglet préférences
– menu serveurs
– décochez l’option « mise à jour liste de serveurs par connexion serveur »
– décochez l’option « mise à jour liste de serveurs par connexion client »
– cochez l’optioin « MIse à jour auto liste de serveurs au démarrage »
– cliquez sur éditer et ajoutez dans le fichier adresses.dat qui s’ouvre l’adresse suivante « http://www.gruk.org/server.met.gz », puis sauvez et fermez le fichier
– restez dans les préférences, c’est pas fini 😉
2. Améliorer la sécurité de votre Mule
– cliquez sur sécurité
– cochez la case « Filtres serveurs … »
– dans la case « Mise à jour à partir d’URL », ajoutez le llen suivant :
– puis cliquez sur LOAD
– ensuite fermez l’onglet Préférences en cliquant sur OK
3. Supprimer tous les serveurs de votre liste de serveurs
Onglets serveurs, sélectionnez tous les serveurs et effacez les.
4. Redémarrer votre eMule
Fermez vote mule et redémarrez là ;-).
Maintenant votre liste de serveurs sera épurée des faux serveurs et votre eMule ne communiquera plus avec des clients considérés comme dangereux (ipfilter.dat).
Nous vous recommandons de n’utiliser qu’une seule liste de serveurs, celle-ci :
Attention ces mesures de protection ne sont pas totalement infaillibles mais diminueront considérablement les risques.
source: http://www.razorback2.com/fr/faqs/Il devient urgent de contrôler votre liste de serveurs et de prendre quelques précautions élémentaires de sécurité, car de plus en plus de faux serveurs eDonkey apparaissent sur le réseau.
Voici plusieurs mois que nous attirons l’attention des utilisateurs sur les risques liés au fait d’avoir de faux serveurs eDonkey dans sa liste. Prenez conscience que vous envoyez à ces serveurs la liste de vos fichiers partagés !! que peut-être derrière ces serveurs se cachent des sociétés peu scrupuleuses qui revendront ces données à la MPAA par exemple.
Nous détaillons ci-dessous la procédure à suivre pour limiter les risques :
1. Vérifier les paramètres de mises à jour de votre liste de serveurs :
– onglet préférences
– menu serveurs
– décochez l’option « mise à jour liste de serveurs par connexion serveur »
– décochez l’option « mise à jour liste de serveurs par connexion client »
– cochez l’optioin « MIse à jour auto liste de serveurs au démarrage »
– cliquez sur éditer et ajoutez dans le fichier adresses.dat qui s’ouvre l’adresse suivante « http://www.gruk.org/server.met.gz », puis sauvez et fermez le fichier
– restez dans les préférences, c’est pas fini 😉
2. Améliorer la sécurité de votre Mule
– cliquez sur sécurité
– cochez la case « Filtres serveurs … »
– dans la case « Mise à jour à partir d’URL », ajoutez le llen suivant :
– puis cliquez sur LOAD
– ensuite fermez l’onglet Préférences en cliquant sur OK
3. Supprimer tous les serveurs de votre liste de serveurs
Onglets serveurs, sélectionnez tous les serveurs et effacez les.
4. Redémarrer votre eMule
Fermez vote mule et redémarrez là ;-).
Maintenant votre liste de serveurs sera épurée des faux serveurs et votre eMule ne communiquera plus avec des clients considérés comme dangereux (ipfilter.dat).
Nous vous recommandons de n’utiliser qu’une seule liste de serveurs, celle-ci :
Attention ces mesures de protection ne sont pas totalement infaillibles mais diminueront considérablement les risques.

Un Script Nautilus : Analyser un Dossier

•30 septembre 2009 • Laisser un commentaire

Capture-1

J’ai récemment voulu connaitre la place que prenait certains dossier sur mon disque, et je ne savait pas qu’existait un outil pour ça, déjà intégré dans Ubuntu : Baobab.

Encore plus fort, j’ai trouvé un petit script qui permet d’analyser un dossier en faisant un clic droit.

Il suffit de créer un script nautilus :

Allez dans Système>Préférences>Configuration des actions Nautilus
Cliquez sur Ajouter
Dans l’onglet « Actions et entrée de menu » tapez :
Etiquette : Analyser
Infobulle : Analyser le contenu du répertoire
Icône : /usr/share/icons/hicolor/scalable/apps/baobab.svg
Chemin : baobab
Paramètres : %u

Et c’est tout !

Essayez le clic droit sur un répertoire !

Capture